12 / 04 / 2022

Autopartage, entreprises, si vous vous y mettiez ?

Repenser la mobilité en entreprise

Aujourd’hui, plusieurs arguments incitent les entreprises à repenser les déplacements de leurs collaborateurs.

  • Le coût financier : acheter un ou plusieurs véhicules d’entreprise nécessite un investissement de départ important qui mobilise une trésorerie qui pourrait être utilisée plus efficacement ailleurs. De plus, la gestion des indemnités kilométriques s’avère souvent lourde et chronophage.
  • Le coût environnemental : à l’heure où les entreprises affichent des politiques RSE de plus en plus ambitieuses et s’engagent dans la décarbonation de leurs activités, la voiture individuelle n’est plus vraiment au goût du jour. 
  • La sous-utilisation des véhicules de société : allouer à un collaborateur une voiture, qui n’est pas utilisée à sa capacité maximale et qui reste garée dans un parking de nombreuses heures, n’est pas rentable.

Pour autant, les déplacements en voiture individuelle restent indispensables pour de nombreuses activités. C’est pourquoi, les entreprises doivent revoir leur mobilité dans son ensemble (les entreprises employant plus de 100 salariés sur un même site ont même l’obligation de le faire à travers un plan de mobilité) en se posant des questions, telles que : mes collaborateurs ont-ils réellement besoin d’une voiture pour chaque déplacement ? Quels peuvent être les autres types de véhicules adaptés à leurs besoins ? Si une voiture est nécessaire, peut-on envisager l’autopartage dans certains cas ? Bien souvent, il n’existe pas une réponse unique, mais plutôt un mix de solutions combinant véhicules en autopartage, transports en commun, vélo...

L’autopartage, une solution qui répond aux problématiques de mobilité des entreprises

Selon le Baromètre des Flottes de l'AMO et de l'institut Kantar, 63% des dirigeants pensent que leur entreprise devrait réduire sa flotte et passer partiellement ou totalement à l'autopartage. Cette intention est présente dans les grandes entreprises (75%), comme dans les PME (67%). Pour l’heure, 18 % des entreprises font appel à l’autopartage, mais ce chiffre devrait atteindre 30 % à 35 % d’ici 2025.
L’autopartage répond en effet à deux problématiques majeures des entreprises. Il contribue à :

  • Optimiser le coût des déplacements professionnels. On estime ainsi que le coût mensuel d’un véhicule partagé équivaut à 21 courses en taxi ou aux indemnités kilométriques de 7 trajets professionnels. 
  • Diminuer les émissions polluantes et, donc, à réduire l’impact des déplacements professionnels sur l’environnement. Pour peu que les véhicules partagés soient des véhicules 100 % électriques ou hybrides, le bénéfice écologique s’en trouve maximisé. L’autopartage est donc particulièrement pertinent pour les entreprises ayant engagé leur transition énergétique et souhaitant décarboner leurs activités.

Les solutions marguerite Pro

Lancé dès 2008, le service d’autopartage nantais en libre-service permet de louer un véhicule à l’heure ou à la journée pour des déplacements de proximité, à des tarifs très compétitifs.

marguerite propose deux offres spécialement conçues pour les entreprises.

  • La Formule PRO à 12 € par mois (6 € par mois si l’entreprise adhère au dispositif pack mobilité de Nantes Métropole), sans engagement, permet de disposer d’une voiture au tarif de 5 € de l’heure et 0,35€ par kilomètre, carburant inclus. Ajouter un conducteur supplémentaire ne coûte qu’1€ supplémentaire par mois.
    L’offre Pro à 50 € (24h) par jour a été spécialement conçue pour les besoins de location sur une plus longue durée. Utiliser marguerite pour aller à un rendez-vous à Rennes, une formation à Saint-Nazaire ou un salon à Angers revient ainsi moins cher qu’un véhicule de société.
    De plus, le stationnement sur la voie publique est gratuit dans la ville de Nantes et les parkings couverts NGE (2 heures). 
  • Une formule d’autopartage privatif : Nouveau ! marguerite propose aux entreprises d’intégrer un service d’autopartage sur leur site en mettant à leur disposition une voiture en libre-service 24/24 sur leur parking ou à proximité de leurs locaux, pour un usage exclusif.

Une flotte de véhicules variés et vertueux

- Depuis 2021, quatre véhicules utilitaires, des Renault Kangoo de 3 m³, sont disponibles en libre-service aux stations Chantiers Navals, Vincent Gâche, Hôtel de Ville et Zola. Cette offre récente fournit aux professionnels une solution pratique pour transporter du matériel sur un salon ou un chantier, livrer du matériel ou des colis, acheter des fournitures volumineuses… 
- marguerite contribue à réduire les émissions de CO2 en ville en limitant le nombre de véhicules en circulation. En effet, on estime qu’un véhicule marguerite remplace 10 voitures particulières et libère 9 places de stationnement. Par ailleurs, alors que la lutte contre le réchauffement climatique et la pollution s’intensifie, marguerite a engagé sa transition énergétique en intégrant dans sa flotte des véhicules hybrides. Des Renault Clio E-Tech sont ainsi accessibles aux stations Vieux Doulon, Souillarderie, Tortière, Recteur Schmitt, Haluchère, Hauts Pavés, Manufacture, Place Mangin, Quai de Versailles, Pirmil, Olivettes et Sainte-Anne. Ces voitures se rechargent en roulant, ce qui évite aux conducteurs d’avoir à se mettre en quête de bornes de recharge disponibles. Désormais, tous les véhicules marguerite entrant en parc seront hybrides ou émettront moins de 110 g de CO2. 

En choisissant l’autopartage avec marguerite, vous conciliez optimisation budgétaire et transition énergétique.

Otman MANNI
Par Otman MANNI

Partagez cet article

Connexion

Accédez à votre compte Marguerite

Mot de passe oublié ?